Sablage

Le sablage est une technique de nettoyage et de décapage de surfaces qui utilise différents types d’abrasifs projetés à grande vitesse, à l’aide d’air comprimé, au travers d’une buse. Suivant le matériau à traiter, il est possible de gérer la poussière engendrée par le sablage par un procédé de brumisation. En effet, l’adjonction d’eau permet d’éliminer la poussière dans sa totalité.

Par l’utilisation d’abrasifs variés, le sablage permet la rénovation de surface comme le bois, le métal, le béton, la pierre, la dalle, le verre, la peinture ou encore le plastique.

Voici quelques exemples :

Bois : charpente, meuble, chalet, poutre, escalier, porte, cuisine, volet, etc.

Métal : jante, véhicule, structure, charpente, moteur, sculpture, fusil, volet, etc.

Béton : mur, marche d’escalier, structure.

Pierre : mur, fontaine, monument historique, croix, monument funéraire (pierre tombale), dalle, marbre, pierre précieuse etc.

Dalle : alentours de maison, parking, garage.

Verre (artistique /décoration) : vitre, miroir, vitrine.

Peinture : façade, objet divers, graffiti.

Plastique : pare-choc de voiture, plaque d’aération.

 

Par le biais de diverses techniques de sablage telles que l’aérogommage, le microbillage ou le grenaillage (abrasif grossier), des états de surface tels que le polissage ou le décapage sont obtenus. L’abrasif choisi s’adapte ainsi au type de surface à travailler.

Le but est d’atteindre un état de polissage ou de décapage de haute qualité.

Le polissage :

  • Le polissage est un état de surface non attaquée par l’abrasif. L’abrasif d’aspect, plutôt arrondi et de dureté inférieure à l’élément à traiter, polit ou lustre la pièce/surface en question.

Il est donc possible, par des méthodes d’aérogommage comme le microbillage, ou d’autres, d’effectuer des sablages sur des matières fragiles sans que celles-ci ne se détériorent.

Le verre, joncé d’une boiserie à sabler, nécessite un traitement qui ne l’abîme pas. Le plastique est également une surface nécessitant un abrasif doux.

 

Le décapage :

  • Le décapage est un état de surface attaqué par l’abrasif. L’abrasif, d’aspect irrégulier, casse la couche superficielle de l’élément ou le rend rugueux, mate, piqué ou creusé suivant les désirs du client.

Il est donc possible, par des procédés comme l’aérogommage ou le grenaillage, d’effectuer des traitements comme le décapage de peinture, et ce, sur différents matériaux ; décaper la couche supérieure d’une tôle pour permettre l’accroche d’une nouvelle couche de peinture ou encore traiter la boiserie afin de faire réapparaître les nervures du bois.

Tous ces procédés ont besoin d’un abrasif spécifique suivant le type de travaux et le résultat souhaité. Il en existe de multiples. Les plus courants sont : les déchets traités, le sable, le calcaire, le verre et le bicarbonate.

Nous opérons dans le Jura sur Delémont, Porrentruy, Saignelégier mais aussi sur La Chaux-de-Fonds. La zone de travail peut s’étendre notamment jusqu’à 300km.